- le coeur

En ce qui concerne le coeur:

Differents prototypes de coeur artificiels ont été mis au point, certains n'étant que des organes de transitions, mais les chercheurs travaillent actuellement sur un coeur entièrement autonome pouvant remplacer définitivement l'organe defaillant. (Voir Projets, coeur)

  L'inventeur du premier coeur artificiel implanté à titre permanent est: Robert Koffler Jarvik, né le 11 mai 1946 et diplômé de l'Université de l'Utah en 1976.

Il avait était sensibilisé au problème de la défaillance cardiaque à cause de la maladie de son père. Il savait qu'un grand nombre de patients déjà sévèrement atteints mouraient, faute d'avoir bénéficié d'une transplantation cardiaque. Il se lança donc dans le développement des appareils électroniques, ayant pour but d'assister les cœurs malades, comme les pacemakers, les défibrillateurs et les premiers modèles de cœur artificiel.

Déjà, le Dr Paul Winchell avait dessiné un cœur artificiel au milieu des années 50, assisté d'une équipe de scientifiques conduite par le chirurgien allemand Willem Kolff. Ils l'ont implanté chez l'animal à partir de 1957 afin d'identifier les éventuels problèmes.

Un autre modèle, mis au point par le Texas Heart Institute, sera implanté une première fois chez l'homme par le Pr Denton Cooley. Le patient survivra plus de 16 heures grace à cette assistance.

Robert Jarvik et son équipe s'attaquèrent donc à la création d'un cœur artificiel qui serait implanté à titre permanent. Conçu à base de plastic polyurethane et d'aluminium, les deux ventricules de ce prototype devaient être suturés aux oreillettes natives. Ces ventricules étaient animés par de l'air comprimé transmis aux pompes par des tuyaux traversant la peau . Ils testèrent leur prototype sur plusieurs animaux comme des veaux et purent ainsi démontrer que ce coeur pouvait battre régulièrement plus de 100 000 fois par jour et donc assurer pleinement un débit cardiaque stable chez les animaux testés.

 Ce premier prototype, baptisé Jarvik 7 (en l'honneur de son créateur) fut implanté pour la première fois sur l'homme en 1982. C'est un dentiste originaire de Seattle, nommé Barney Clarke, qui en sera le premier bénéficiaire. Il fut opéré a Salt Lake City dans l'état de l'Utah (Etats-Unis). L'opération, réalisée par le chirurgien William DeVries, durera 7h30. Cependant, Barney Clarke ne quittera jamais l'hôpital et mourra de complications qui avaient entrainé la défaillance de tous les systèmes celà 112 jours après l'opération.

Après l'opération de monsieur Clarke, de nombreux patients acceptèrent l'implantation du Jarvik7. Aujourd'hui le record de survie avec cet appareil est détenu par William Schroeder. Il a survécu 18 mois grâce au Jarvik et fut emporté suite à un accident vasculaire cérébral suivi de sévères infections.

A la fin des années 80, les coeurs Jarvik 7 furent implantés chez des patients et bon nombre d'entre eux purent bénéficier d'une transplantation cardiaque par la suite.

En effet la notion d'implantation d'un cœur artificiel comme attente pour une transplantation, fut acceptée en 1985 et le 29 août 1985, le Dr Jack G. Copeland implanta un Jarvik 7 à Michael Drummond. Ce dernier bénéficiera une semaine plus tard d'une transplantation cardiaque définitive.

Les différentes évolutions du Jarvik 7 aboutirent à la création du cœur artificiel Symbion et plus tard du cœur artificiel total, baptisé CardioWest.

Le docteur Robert Koffler Jarvik sera encore à l'origine d'un système d'assistance circulatoire composé d'une turbine en titane, le Jarvik 2000 Heart ,mis au point par Jarvik Heart Inc, en partenariat avec le Texas Heart Institute.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site