Conclusion

 Ces dernieres années, un réel problème concernant le manque d'organes pour les greffes a obligé les chercheurs à trouver de nouvelles solutions pour palier ce manque.

Au cours des 20 dernières années, la medecine s'est modernisée et a laissé apparaitre de nouvelles solutions comme les xénogreffes, ou la guerison grâce aux cellules souches mais le principal développement se trouve au niveau des organes artificiels. On trouve des organes artificiels aboutis, d'autres sont encore en projets mais on se dirige vers un avenir, ou, ils pourront être autonomes et remplacer définitivement les organes malades.

Ce qui nous a permis de répondre à notre problématique: Oui : les organes artificiels pourront palier le manque de greffons d'ici 2040.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site